Archives pour mars 2016

A toi !

  » Sans toi, je ne suis qu’attente. Parceque tu me fait vivre fort. Je m’enivre de cette complémentarité, qui devient dépendance. Car au fond, je n’ai toujours voulu que ça : les effusions du coeur. »

wallpaper-patterngoals-designgoals-Favim.com-4063642

 

 

Je reviens te cherhcer

Guillaume Musso.

à vingt-quatre ans elle …

La sérénité de vingt-quatre ans de vie toute blanche ne pouvait lui donner la perception nette de ses propres sentiments n’ayant jamais brûlé ses ailes, elle ne sentait pas le danger de la flamme.

beauty-chic-fashion-photo-Favim.com-2124241

Martin eden
[ Jack London ]

Fragments

« Mais je ne puis pas ne pas connaître 
que je viens d’être pris par la main. 

Pour la première fois depuis bien longtemps
je ferme les yeux.
Sur la paix de mon cœur. 
Je n’ai plus à chercher mon chemin.

On ne peut pas m’empêcher de fermer les yeux si je suis heureux. 
Un peu comme les portes ou les fenêtres des granges.

On les ferme une fois qu’elles sont pleines. 
Tu es en moi comme une provision merveilleuse.

Bien sûr je te ferai mal. 
Bien sûr tu me feras mal. 
Bien sûr nous aurons mal. 
Mais ça, c’est la condition de l’existence. 
Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’hiver. Se faire présent, c’est prendre le risque de l’absence…

… Et moi, c’est à mon risque de peine que je connais ma joie. »

Antoine de Saint Exupéry – Lettre a Nathalie .

12804102_584648248360671_813415630_n



Acropole journal |
Rock n Love |
dylan 65 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Une Ombre dans le Vent
| LABARUN NIGER
| Unis C Être