Le temps de lire

Le temps de lire dans à méditer 734904_413998955345906_1376707045_n

Le temps de lire est toujours du temps volé. (Tout comme le temps d’écrire, d’ailleurs, ou le temps d’aimer.)
Volé à quoi?
Disons, au devoir de vivre.
C’est sans doute la raison pour laquelle le métro – symbole rassis dudit devoir – se trouve être la plus grande bibliothèque du monde.
Le temps de lire, comme le temps d’aimer, dilate le temps de vivre.
Si l’on devait envisager l’amour du point de vue de notre emploi du temps, qui s’y risquerait? Qui a le temps d’être amoureux? A-t-on jamais vu, pourtant, un amoureux ne pas prendre le temps d’aimer?
je n’ai jamais eu le temps de lire, mais rien, jamais, n’a pu m’empêcher de finir un roman que j’aimais.

Daniel Pennac – Comme un roman

1 commentaire à “Le temps de lire”


  1. 0 chamade1000 19 sept 2013 à 11:55

    Bonjour Amira
    Un beau texte!
    En effet, on perd du temps mais quoiqu’on fasse on le perd!
    Lire, écrire, c’est tellement important.
    C’est la vie!
    Nous en avons tous besoin!
    J’espère que tu vas bien!
    Il commence à faire frisquet ici
    Je te souhaite une bonne journée
    Bises
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

Laisser un commentaire



Acropole journal |
Rock n Love |
dylan 65 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Une Ombre dans le Vent
| LABARUN NIGER
| Unis C Être